380251cover

 

 

 

 Roxana

 

Lady Roxana ou l'Heureuse Catin 

Daniel Defoe

1724

résumé :

Susan est une jeune femme mariée à l’âge de 22 ans avec un sombre ‘’idiot’’ qui dilapide sa fortune et qui se sauve, la laissant dans la plus grande misère. Se retrouvant seule avec sa fidèle femme de chambre Amy qu’elle ne peut plus payer mais qui reste par amitié et ses 5 enfants, elle décide de faire placer ses enfants chez une sœur de son mari et fait croire à tous qu’elle est sans doute morte dans la misère dans les rues de Londres. Pour survivre, elle oublie ses principes chrétiens et se prostitue auprès de son logeur, joaillier de profession, qui tombe amoureux d’elle. Elle, qui commence à aimer l’argent plus qu’autre chose, profite de la situation et le suit en France pour mener un grand train de vie. Accumulant la richesse, la débauche, le goût de l’argent, elle souhaite être adulée pour sa beauté et ses pouvoirs jusqu’au roi d’Angleterre, oubliant et reniant ses enfants, jusqu’au jour, où l’une de ses filles refait surface et vient menacer de ternir sa belle réputation et la vie de mensonges qu’elle s’était formée auprès de tous.

mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce roman et il est difficile de s’en défaire ! Il est absolument impossible de deviner les évènements et j’ai été étonnée à chaque page. La vie de notre héroïne peut parfois paraître rocambolesque, notamment par ses nombreux voyages…mais j’ai trouvé cette histoire passionnante. Nous sommes plongés dans la société du début du 18ème siècle, les marchands de biens, la galanterie, les mœurs des quakers, la richesse des bourgeois et des nobles, la pauvreté du bas peuple… La vie de Susan (notre héroïne) est celle d’une courtisane, d’une prostituée, d’une femme avide d’argent, en quête de liberté et qui ne souhaite pas se remarier à un homme de peur qu’il ne lui prenne sa liberté et dilapide sa fortune. Elle préfère vivre dans le péché, ne se repenti que lors de drames, pour retourner ensuite dans le vice lors de périodes plus heureuses. Son passé la rattrape, son instinct de mère et sa condition de femme libre semblent en confrontation, l’amour maternel non assumé contre l’amour de l’argent, sa façade de femme vertueuse pour sauver les apparences et son passé trouble qui semble vouloir éclater aux yeux du monde à chaque chapitre, un passé qui la hante et la faire fuir et mentir. Tous ses repentirs, ses tourments, ses châtiments, ses tromperies sont très bien décris par l’auteur.