41gajdsylil

Merveilleuses

Catherine Hermary-Vieille

Le livre de Poche, 2013

Résumé

1794. Après la Terreur, un climat de divertissements et d'excès règne sur Paris. Jouissance et plaisirs sont les mots d'ordre des Merveilleuses, les égéries frivoles et charmantes de cette période charnière. Elles collectionnent les amants comme d'autres les chapeaux, lancent les modes les plus provocantes et mènent par le bout du nez les hommes au pouvoir. Rose de Beauharnais et Thérésia Cabarrus, les plus merveilleuses d'entre ces Merveilleuses, profitent de la liberté retrouvée. Pour l'amour d'un petit général corse, nommé Premier Consul à son retour d'Égypte, Rose deviendra Joséphine, rompant avec son passé tumultueux. 
Amours, ambitions, secrets d'alcôves, conspirations, Catherine Hermary-Vieille restitue avec son talent romanesque et sa vivacité d’écriture les mœurs de cette époque incertaine et libertine, entre la Révolution et l’Empire.

Mon avis

Cela faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé, mais je n'ai pas pu terminer ce livre, c'était au-dessus de mes forces! Pourtant j'adore l'auteur mais là, j'ai eu l'impression qu'on passait à côté du sujet sur la fin du livre. Au début on apprend beaucoup de choses sur Joséphine, encore Rose de Beauharnais, sa vie dans les îles, ses déboires conjugaux... mais arrivé à la moitié du livre, on a l'impression de lire une biographie sur Thérésia Tallien mais en accéléré. Alors effectivement le livre parle des merveilleuses en général mais dans ce cas, pourquoi préciser en résumé et sur la jaquette du livre que le récit sera axé sur Joséphine? Du coup moi je suis restée sur ma faim. Ensuite vers la fin du livre, ce n'est qu'une succession d'événements purement politiques avec une accumulation de personnages... et je n'avais vraiment pas envie de lire ça, j'étais partie sur une biographie de Joséphine, sur des anecdotes croustillantes concernant ces femmes séductrices et provocantes (et ce n'est pas ce qui manque dans la vie de ces femmes) . Des morceaux entiers de leur vie sont passés et je trouve cela dommage notamment pour la compréhension du caractère des personnages. D'ailleurs pour avoir lu d'autres écrits sur Rose de Beauharnais, j'avoue que j'ai eu du mal à la reconnaître. Je suis vraiment déçue, je n'ai pas réussi à entrer dans ce livre et quand bien même le sujet était ''les merveilleuses'' en général, je n'ai pas vraiment trouvé qu'on était dans le sujet! Tant pis!