Rosemary-l-enfant-que-l-on-cachait

 

 

Rosemary, l'enfant que l'on cachait

Kate Clifford Larson

Editions des Arènes, Paris, 2016

 

Résumé

Rosemary est la petite sœur du futur président John Fitzgerald Kennedy. Différente des autres membres de la fratrie, elle accuse un léger retard mental associé à des troubles de l’humeur. Pour le père, Joe Kennedy, obsédé par la réussite, sa famille doit incarner le rêve américain. Ce n’est pas le cas de Rosemary.
Un peu rebelle, elle affectionne les fêtes, pratique la voile et le tennis. En 1939, elle obtient un diplôme d’éducatrice auxiliaire, mais son comportement effraie son père. Frénétique dans sa recherche de méthodes pour la soigner, il va trop loin et fait lobotomiser sa fille à la fin de l’année  1941. L’opération tourne mal. La jeune femme en sort lourdement handicapée, à la fois physiquement et mentalement. Elle est alors internée, cachée, effacée. Pendant longtemps, ses frères et sœurs ignorent même ce qu’est devenue Rosemary.

Mon avis

Un très bon livre que j'ai lu en une journée. Bien informée de par ses recherches, l'auteur site des sources sérieuses et n'invente rien. Le style est clair et la lecture est fluide. L'auteur revient sur l'histoire des familles Kennedy et Fitzegerarld, l'accès à la richesse et la notoriété qui poussera Rose et Joseph Kennedy à toujours privilégier une éducation poussée pour leurs enfants. Compétition aussi sportive qu'intellectuelle, Rose est intransigeante et souhaite l'excellence pour sa progéniture au point de contrôler jusqu'au poids des enfants. Dans cette fraterie Rosemary, née avec un retard mental mais plainement consciente de son handicap, se sent sous-estimée. Balotée dans des dizaines d'établissements scolaires, ses parents ne trouvent pas d'institutions capables de répondre aux besoins de leur fille si particulière. Jusqu'au jour où son père décide d'une intervention chirurgicale pour rendre sa fille aussi parfaite que les autres enfants de la famille. Malheureusement, cette intervention se révelera désastreuse.

Ce livre met en lumière le manque de connaissances dans le domaine des maladies mentales au début du 20e, les débordements non contrôlés de certains charlatants s'attribuant le titre de neurologue, la souffrance morale et physique des patients, le développement de l'enseignement Montessori, la honte d'avoir un enfant ''anormal''... A travers l'expérience de Rosemary, l'auteur tente d'expliquer les choix politiques réalisés par le président Kennedy pour le développement de la recherche sur les maladies mentales. Marqué par les conditions de soins de sa soeur, il décide de prendre très au sérieux les droits et bien-être des patients souffrant de maladie mentale.

On ne peut que s'attacher à Rosemary, à ses souffrances, sa joie de vivre, sa beauté, son goût pour la mode, sa volonté de devenir éducatrice pour les jeunes enfants et son destin tragique.

téléchargementLa-veritable-histoire-de-Rosemary-Kennedyimages